Erik Ekholm — Trinity (2017)

Erik Ekholm fait du Melodic Progressive Instrumental Metal. Trinity ne commence pas si mal, c’est plutôt tranquille comme ambiance. Mais l’album souffre de répétitions, d’un manque de complexité dans un mode si propre. La répétition peut-être agréable, en général avec un son plus riche ou brut, ce qui n’est pas le cas ici. Ce disque est malheureusement ennuyeux comme la mort, sérieusement, il faut s’accrocher pour aller jusqu’au bout de l’écoute.
Je le note directement 1/5.

[English]

Erik Ekholm is making some Melodic Progressive Instrumental MetalTrinity is not beginning so bad, it’s pretty calm as ambience. But the album stay in repetition, lack of complexity for a so clean mode. Repetition can be great, in general with a more rich or more rough sound, and that’s not the case here. This record is sadly boring as death and seriously, you need to hang on to go until the end of the album.
I rate it directly 1/5.